Voyager en Islande

Il est fortement conseillé aux personnes résidant en Islande d’éviter tout voyage non essentiel dans les régions à risque élevé de COVID-19. Le Groenland est le seul pays au monde qui n’est pas considéré comme une région à risque élevé.Des règles spéciales étant prévues pour les déplacements vers l’Islande, il est important que tout voyageur se rendant en Islande soit familiarisé avec les mesures actuelles de prévention contre l’infection. Les dérogations aux restrictions de voyage ne dispensent pas les voyageurs de dépistage et des exigences en matière de quarantaine. De nouvelles règles aux frontières sont applicables à compter du 27 avril 2021.

Qui peut voyager en Islande ?

Les citoyens islandais et leur famille.
Les personnes qui détiennent le statut de résident permanent en Islande.
Les résidents de pays de l’EEE/l’AELE.*
Citoyens de l’Andorre, Monaco, Saint-Marin, ou de la Cité du Vatican.*
Les autres voyageurs doivent faire une demande de dérogation à l’avance.*

* VEUILLEZ NOTER que les voyages non essentiels en provenance de pays à risque élevé ne sont pas permis. Vous pouvez faire une demande de dérogation à l'interdiction de voyager sur le site web du bureau du Commissaire national. Cette interdiction ne concerne pas les étrangers résidant en Islande, y compris ceux qui bénéficient d’un permis de séjour ou autre type de droit de séjour, les membres de la famille de citoyens islandais et d’étrangers résidant en Islande, les ressortissants étrangers en couple établi avec un citoyen islandais ou un ressortissant étranger résidant légalement en Islande, ou les ressortissants étrangers en mesure de présenter un certificat de vaccination ou un certificat prouvant qu’ils ont eu la COVID-19 et qu’ils ne sont plus infectieux. Vous trouverez davantage de renseignements concernant les dérogations à cette interdiction ici.

Règles principales concernant le dépistage et la quarantaine à compter.

Tous les voyageurs doivent se préenregistrer avant d’arriver en Islande en confirmant leur date de départ, si elle est connue.
Présentation de certificats. Un certificat de test PCR négatif à la COVID-19 doit être présenté. Les tests rapides (comme le test antigénique) ne sont pas valables. Ces tests doivent avoir été réalisés 72 heures avant d’entreprendre la première partie du voyage. Les passagers disposant d’un certificat de vaccination approuvé ou d’un certificat d’infection antérieure ne sont pas obligés de présenter un test PCR.
Chaque voyageur doit se faire tester lors de son arrivée en Islande. Cette mesure inclut les enfants, les personnes vaccinées et celles ayant déjà eu la COVID-19.
Tous les voyageurs doivent effectuer une quarantaine, mais ceux qui présenteront un certificat de vaccination ou un certificat d’infection antérieure ne devront y rester qu’en attendant un résultat négatif de dépistage à la frontière.
Tests et quarantaine Les personnes ne présentant pas de certificat à la frontière doivent procéder à une quarantaine de cinq jours, puis se soumettre à un deuxième test à la fin de leur quarantaine. Les passagers arrivants de régions à risque élevé doivent séjourner dans un hôtel de quarantaine pendant leur période de quarantaine.
Les passagers en provenance d’autres pays peuvent faire leur quarantaine à la maison si leurs conditions d’hébergement répondent à certaines exigences.
Nous conseillons aux voyageurs de télécharger l’application Rakning C-19. Elle sert, entre autres, à communiquer les résultats de tests négatifs et de tracer les infections le cas échéant.

Conditions de quarantaine à domicile : Les personnes sous quarantaine doivent séjourner dans un hébergement remplissant les conditions et les règles de conduite répondant aux directives de l’Épidémiologiste en chef. Cela signifie qu’une personne doit être seule dans son lieu de résidence. Si d’autres personnes y résident, elles seront toutes sujettes aux mêmes conditions de quarantaine. Les personnes ne pouvant pas séjourner dans un hébergement répondant aux exigences de l’Épidémiologiste en chef doivent le faire dans un hôtel de quarantaine.

Infraction de quarantaine à domicile : L’Épidémiologiste en chef peut ordonner que les personnes se trouvant en infraction de quarantaine terminent leur quarantaine dans un hôtel consacré à cet effet.

Hôtels de quarantaine : Les personnes ne pouvant pas rester chez elles pendant la quarantaine et/ou préférant séjourner dans un hôtel de quarantaine peuvent le faire. Les passagers arrivants de zones à risque élevé à l’étranger doivent séjourner dans un hôtel de quarantaine. Ce séjour est gratuit. Une attention particulière est donnée aux enfants se trouvant en hôtel de quarantaine, qui proposent p. ex. des activités en plein air et des installations spéciales.

Rendez-vous directement dans votre lieu de quarantaine depuis le poste de frontière en empruntant une navette, un taxi, ou une voiture de location ou particulière. Nous conseillons aux voyageurs de passer la première nuit dans une pension près du poste de frontière en cas de fatigue ou de mauvais temps.

Dépistage et quarantaine d’enfants : Les enfants nés en 2005 ou après sont testés à la frontière. Ils ne sont pas obligés de présenter un certificat de test PCR négatif à l’arrivée. Les enfants voyageant avec une personne soumise à la quarantaine doivent l’accompagner et pourront quitter la quarantaine lorsque le second test de leur compagnon de voyage sera négatif. Si le compagnon de voyage est dispensé du double dépistage et de la quarantaine, l’enfant le sera aussi. Les enfants voyageant seuls sont soumis à la quarantaine jusqu’à l’obtention d’un résultat négatif de dépistage à la frontière.

Précautions spéciales :

Mesures contre les faux certificats : En cas du moindre doute de présentation de certificat falsifié, la personne en cause devra se soumettre à deux tests intercalés de quarantaine.

En cas de séjour bref : Les touristes doivent préenregistrer la date à laquelle ils quittent l’Islande, si celle-ci est connue. Si la durée du séjour est inférieure à la durée de quarantaine requise, le voyage sera examiné en tant que cas particulier, le risque étant que le voyageur ne respecte pas les règles de quarantaine.

Les mesures aux frontières en vigueur sont valables jusqu’au 31.05.2021

Pendant la quarantaine

Vous pouvez

Faire une promenade brève autour de votre lieu de quarantaine
Emprunter la navette de l’aéroport pour quitter l’aéroport
Emprunter un véhicule particulier pour quitter l’aéroport
Emprunter un taxi pour quitter l’aéroport
Vous rendre chez le médecin, en appelant d’abord

Vous ne pouvez pas

Vous rendre dans une destination touristique
Vous rendre sur le site de l’éruption volcanique
Être dans un endroit où il y a beaucoup de monde
Emprunter un autobus urbain, les transports publics, ou un vol domestique
Faire un tour en voiture
Aller dans une boutique ou un restaurant
Séjourner dans une autocaravane ou une caravane
Séjourner dans une auberge de jeunesse

Directives complémentaires concernant la quarantaine à domicile

Dérogations au dépistage à la frontière et aux règles de quarantaine

Voyageurs non soumis au dépistage double et à la quarantaine :

Personnes arrivant du Groenland et n’ayant pas séjourné en dehors du Groenland au cours des 14 derniers jours ;
Les voyageurs en transit ne franchissant pas le poste de frontière ne sont soumis ni à l’obligation de quarantaine, ni au dépistage.
Les voyageurs en transit séjournant moins de 48 heures en Islande, mais provenant d’une région à risque élevé doivent séjourner dans un hôtel de quarantaine. Ils seront transférés vers un hôtel de quarantaine par un garde-frontière. Les voyageurs en transit en provenance d’autres régions ne sont pas obligés de séjourner dans un hôtel de quarantaine, mais sont soumis à une quarantaine.

Les certificats de dérogation à la frontière doivent remplir certaines conditions.

Une dérogation peut être accordée aux personnes ayant confirmé, par un test PCR ou un test antigénique, qu’elles ont déjà été infectées à la COVID-19. Remarque : les tests PCR positifs doivent dater de plus de 14 jours.

Les personnes présentant un certificat valide de vaccination complète contre la COVID-19.

Double dépistage et quarantaine

Le premier dépistage est réalisé aux frontières, à l’arrivée. Ensuite, les passagers arrivants en Islande doivent se soumettre à une quarantaine de 5–6 jours, conformément aux instructions de quarantaine à domicile ou dans un hôtel de quarantaine.

La liste d’hébergements accueillant les visiteurs en quarantaine est disponible.

Il n’est pas possible de réserver une chambre dans l’hébergement consacré à l’épidémie ou dans un hôtel de quarantaine géré par le gouvernement.

Le second test est réalisé dans les centres de santé islandais. Un code-barres sera envoyé sur votre téléphone portable la veille de votre test. Veuillez prendre note des horaires d’ouverture variables pour le dépistage.

Tout résultat positif prolongera le confinement. Il conviendra alors de suivre les instructions de confinement à domicile. En cas de diagnostic de variant plus contagieux et/ou entraînant une maladie plus grave, le voyageur concerné devra obligatoirement séjourner dans un hôtel de quarantaine. Le confinement en hébergement consacré à l’épidémie est gratuit et la recommandation d’y séjourner appartient à l’équipe de traçage et au département de traitement externe COVID de l’hôpital Landspítali.

Veuillez noter que toute infraction aux règles de quarantaine ou d’isolement est passible d’amendes et de l’implication des autorités pour empêcher toute violation.

Informations supplémentaires importantes

Il est conseillé aux voyageurs de se familiariser avec les conseils de voyage des autorités concernant la COVID-19.

Les Islandais et les résidents islandais rencontrant des problèmes pour rentrer chez eux, p. ex. en raison de restrictions de voyage, peuvent contacter le service civil du ministère des Affaires étrangères par e-mail : hjalp@utn.is ou sur Facebook. Les demandes seront traitées pendant les heures ouvrables.

En cas d’urgence, le numéro d’urgence du service civil est accessible 24 h/24.

Des renseignements généraux sur les droits des voyageurs dans le contexte de la COVID-19 se trouvent sur le site web de Ferðamálastofa.

Régions définies comme étant à risque élevé — Voyage depuis l’Islande

Il convient de connaître les règles en vigueur concernant les régions définies comme étant à risque élevé et les règles s’appliquant à la traversée de frontières. La liste de pays définis comme étant à risque est mise à jour régulièrement. Une liste de régions considérées comme étant à risque élevé est mise à jour régulièrement.

Il est conseillé aux résidents islandais d’éviter de se rendre dans les zones à risque.