FAQ

Dois-je me préenregistrer à nouveau ou devrai-je payer une seconde fois dans le cas où le jour de mon arrivée est modifié avant mon départ ?

Dans le cas où vos dates de séjour seraient amenées à êtremodifiées, il ne vous sera pas demandé ni de vous préenregistrer à nouveau nide payer des frais supplémentaires. Le code-barres que vous avez reçu reste valable.

Une agence de voyage peut-elle payer le test PCR de ces clients ?

Veuillez contacter : innheimta@heilsugaeslan.is.

Puis-je me faire rembourser mon test si mon voyage est annulé ?

Si vous souhaitez vous faire rembourser suite à l’annulation de votre séjour, veuillez contacter: innheimta@heilsugaeslan.is

Un voyageur ayant un résultat positif au test de diagnostic du COVID-19 lors de son arrivée en Islande peut-il demander un remboursement des prestations de voyage gâchées s’il est soumis à un isolement ou une quarantaine obligatoire ?

Les personnes ayant un résultat positif au test de diagnostic du COVID-19 ne seront pas renvoyées, mais devront se soumettre à un isolement obligatoire en Islande. Il peut en être de même pour les personnes qui étaient assises à côté d’une personne infectée au cours du vol, qui devront aussi se mettre en quarantaine.

Les voyageurs ayant réservé un hébergement ou des divertissements remboursables jusqu’à une date donnée devraient être remboursés si ce remboursement est demandé avant la date indiquée.

Il se peut qu’un voyageur soit dans l’obligation d’annuler un hébergement/un divertissement prévu le jour de son arrivée. Un remboursement n’est pas garanti si les conditions d’annulation exigent un préavis de 24 heures.

Les services ne seront pas remboursables si le voyageur utilise déjà l’hébergement/le service et si on lui dit par la suite qu’il/elle doit se mettre en isolation ou en quarantaine. Aucun remboursement ne sera possible pour le restant de l’hébergement/des divertissements prévus.

Par conséquent, le voyageur devra de manière générale assumer la perte financière pour tout paiement payé à l’avance si un service ne peut pas être utilisé en raison de l’isolement ou de la quarantaine obligatoire. Cela dépendra des politiques d’annulation de chaque prestataire. Les mesures de prévention des infections en vigueur n’englobent pas les événements imprévisibles pouvant justifier une demande de remboursement de voyage.

Bien que les fournisseurs et prestataires de services ne soient pas dans l’obligation de rembourser les hébergements et/ou les divertissements non utilisés découlant de ce qui précède, dans certains cas, le voyageur pourra demander un remboursement en annulant ou en faisant appel à son assurance de voyages, en fonction de ses conditions.

Nous conseillons aux voyageurs d’examiner leur assurance avant le départ, ainsi que les conditions en vigueur pour les services achetés.

Quelles règles sanitaires seront mises en œuvre pendant mon vol vers l’Islande ?

Les règles sur la santé et la sécurité varient selon les aéroports et les compagnies aériennes, mais les directives en matière de mesures de sécurité sanitaire sont en train d’être actualisées conformément au Protocole de sécurité sanitaire, Directives opérationnelles pour la gestion des passagers aériens et du personnel de l’aviation liée à la pandémie de COVID-19 de l’EASA (Agence européenne de la sécurité aérienne) et de l’ECDC (Centre européen de prévention et contrôle des maladies) sur le COVID-19. Nous vous remercions d’accorder une attention particulière aux règles où que vous voyagiez et de contacter votre compagnie aérienne ou les aéroports que vous empruntez pour plus d’informations. Les passagers seront tenus de respecter ces directives.

Que dois-je savoir concernant mon séjour en Islande ?

Tous les voyageurs sont encouragés à adopter des mesures barrières pour se protéger et protéger leur entourage, notamment en se lavant fréquemment les mains, en utilisant des désinfectants, en respectant une distanciation sociale de deux mètres, ainsi que les réglementations de sécurité sanitaire en place. Les tests RT-PCR n’écartent en aucun cas la possibilité d’une infection au COVID-19 chez les personnes asymptomatiques.

Les voyageurs sont encouragés à télécharger et à utiliser l’appli consacrée au COVID-19, Rakning C-19. Cette appli contient des informations sur le COVID-19, notamment pour contacter les services de santé. Ils sont aussi encouragés à suivre les informations publiées sur le portail www.covid.is consacré au COVID-19, qui comporte les informations les plus récentes, ainsi que des annonces importantes dans plusieurs langues à l’attention des touristes.

Nous encourageons les touristes à surveiller leur état de santé. Les personnes qui tomberaient malades ou pensant présenter des symptômes du COVID-19 peuvent appeler l’assistance téléphonique par le biais de l’appli Rakning C-19, le portail d’informations www.covid.is/english, via le portail national de santé Heilsuvera, en composant le 1700 ou en composant le +354 544 4113 depuis une ligne étrangère. Nous encourageons tous les voyageurs à maintenir une distance de 2 mètres autant que possible. La distanciation sociale est un élément important des mesures barrières. Toute personne souhaitant maintenir cette distance de protection est autorisée à le faire.

Le gouvernement a-t-il imposé des modifications temporaires ou permanentes en matière de visas ou de restrictions des entrées ?

Les frontières islandaises sont actuellement ouvertes aux pays de l’EEE, de l’UE, de l’espace Schengen, et de l’AELE. Des restrictions à l’entrée s’appliquent aux autres ressortissants étrangers, avec quelques exemptions.

L’Islande continuera de mettre en œuvre les restrictions de voyage imposées dans l’espace Schengen, qui doivent actuellement rester en place jusqu’au 15 juin 2020. Ces restrictions sont susceptibles d’être prolongées jusqu’au 1er juillet 2020, mais n’ont pas encore été décidées par les États membres de l’espace Schengen. Tant que ces restrictions sont en place, les ressortissants étrangers n’appartenant pas à l’UE/l’EEE, l’AELE, ou le R.-U., ne sont généralement pas autorisés à entrer en Islande.

Comment l’Islande va-t-elle assurer la sécurité / minimiser le risque d’infection ?

À compter du 15 juin 2020, le gouvernement islandais offre à tous les voyageurs internationaux la possibilité de se soumettre à un dépistage du COVID-19 au lieu de se mettre en quarantaine pendant deux semaines.  L’Épidémiologiste en chef suivra l’opération en collaboration avec le service de santé et deCode Genetics, une société ayant effectué le dépistage à grande échelle du COVID-19 de la population islandaise. En outre, la police continuera à jouer un rôle important en matière de contrôle et de dépistage aux frontières, mais aussi dans le cadre de mesures de protection civile telles que les efforts de traçage des contacts.  

L’Islande continuera :

• le dépistage

• de faire respecter l’isolement des personnes infectées et la quarantaine des personnes exposées

• d’offrir des soins de santé à distance pour les infections légères

• de limiter les rassemblements publics et privés (actuellement 200 personnes max.)

• d’encourager la règle de distanciation sociale facultative de 2 mètres

• d’adhérer à des mesures de santé et de sécurité

• d’informer le public sur les mesures à prendre dans la lutte contre le COVID-19.  

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

Pourquoi l’Islande assouplit-elle ses restrictions sur les arrivées internationales à la mi-juin ?

Le gouvernement islandais anticipe de commencer à assouplir ses restrictions sur les arrivées internationales au plus tard le 15 juin 2020. Cette étape fait partie des mesures gouvernementales sur l’assouplissement des restrictions sur les rassemblements, qui permet aussi aux commerces, aux restaurants et aux bars de reprendre une activité normale.  

Cette décision s'aligne sur les recommandations de l’Épidémiologiste en chef islandais. Tout au long de la pandémie, l’Islande a souhaité adopter des mesures modérées mais ciblées, en fonction des meilleures informations disponibles. Les règles concernant les déplacements et le dépistage en Islande s’appliquent tant aux visiteurs qu’aux Islandais revenant de l’étranger.

Est-il dangereux de voyager en Islande à cause du COVID-19 ?

L’Islande a très bien réagi face au COVID-19. Elle a réussi à contrôler le virus grâce à un dépistage à grande échelle, au traçage des contacts et à des mesures de quarantaine et d’isolation précoces et étendues. Le gouvernement islandais a progressivement commencé à assouplir les restrictions de façon efficace, tout en permettant aux commerces, aux lieux de divertissement, aux piscines et aux bars et restaurants de rouvrir. Certaines restrictions perdurent, par exemple les rassemblements sont limités à 200 personnes. En outre, la population doit suivre des règles d’hygiène et des pratiques élémentaires de lutte anti-infectieuse et est encouragée à télécharger et à utiliser l’application de traçage des contacts, Rakning C-19, sur leur téléphone. Ensemble, les Islandais et leurs visiteurs répondent à la pandémie de façon responsable, tout en revenant à une vie quotidienne normale.

Faut-il me préenregistrer avant mon départ ?

Les passagers doivent remplir une fiche de préenregistrement (sur www.covid.is) avant leur départ en Islande. Il leur sera demandé de fournir des informations personnelles, ainsi que leurs coordonnées, leurs informations de vol, leurs dates de voyage, et leur(s) adresse(s) pendant leur séjour en Islande. La fiche comporte aussi une déclaration de santé. Les passagers doivent fournir des informations concernant les pays qu’ils ont visités avant leur arrivée et préciser s’ils ont présenté des symptômes du COVID-19, s’ils ont reçu un diagnostic positif au COVID-19 avant leur arrivée, ou s’ils ont été en contact rapproché avec une personne infectée.  

Les passagers sont aussi encouragés à télécharger et à utiliser l’appli consacrée au COVID-19, Rakning C-19. Cette appli contient des informations sur le COVID-19, notamment pour contacter les services de santé en Islande.

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

Dois-je me soumettre à l’isolement si une personne de mon vol a un résultat de test de dépistage du COVID-19 positif ?

Si une personne sur le même vol que vous a un résultat positif de test de dépistage du COVID-19, l’équipe de traçage contactera la personne infectée, ainsi que celles qui étaient assises à côté d’elle. Les personnes qui étaient assises à côté de la personne infectée devront se mettre en quarantaine. Les passagers assis devant et derrière la personne infectée seront aussi contactés. Ces passagers ne seront toutefois pas soumis à la quarantaine. Ceci s’applique pour les vols où tous les passagers doivent porter un masque pendant le vol.

Que faire si je tombe malade pendant mon vol pour l’Islande ?

Les membres d’équipage ont reçu une formation spéciale pour gérer les situations où un passager tomberait malade en cours de vol. Veuillez informer un membre d’équipage pour obtenir de l’aide.

Quelles sont les directives concernant la santé et la sécurité des passagers aériens, du personnel de l’aviation, dans les ports et les navires ?

Les directives concernant les mesures de sécurité sanitaire sont actualisées conformément au Protocole de sécurité sanitaire, Directives opérationnelles pour la gestion des passagers aériens et du personnel de l’aviation liée à la pandémie de COVID-19 de l’EASA (Agence européenne de la sécurité aérienne) et de l’ECDC (Centre européen de prévention et contrôle des maladies) sur le COVID-19. Les passagers seront tenus de respecter ces directives. Des directives similaires, spécifiques aux ports et aux navires, sont en cours de préparation. Ces informations seront disponibles sur www.covid.is.

Comment payer le dépistage ?

Des frais de dépistage seront appliqués à compter du 1er juillet. Vous devrez les payer au moment de remplir votre fiche de préenregistrement avant votre départ en Islande (https://visit.covid.is) ou aux frontières islandaises. Seuls les paiements par carte sont acceptés. Aucun paiement en espèces.

Que se passe-t-il si un résultat de test au COVID-19 est positif ?

Au cas où un passager recevrait un test positif, il est possible qu’on lui demande de se soumettre à d’autres dépistages pour déterminer s'il est en phase active d’infection. Dans le cas d’une infection active, le passager devra s’isoler. Les ressortissants étrangers devant s’isoler et ne pouvant pas accéder à un hébergement adapté à la quarantaine seront affectés à un hébergement dans un centre de quarantaine spécialisé sans frais. Les personnes infectées devront communiquer des informations à l’équipe de traçage des contacts concernant les personnes avec lesquelles elles auront été en contact étroit deux jours avant l’apparition de leurs symptômes.  Vous trouverez davantage de renseignements sur les exigences relatives à l’isolement ici : https://www.covid.is/categories/how-does-isolation-work

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

Que se passe-t-il si un membre de mon groupe ou de ma famille reçoit un test positif pour le COVID-19 pendant une quarantaine volontaire obligatoire ?

Si une personne a été exposée à une infection, p. ex., pendant son vol pour l’Islande, un résultat de test négatif ne garantit pas que l’on ne lui demandera pas de se mettre en quarantaine volontaire par la suite. L’équipe de traçage des contacts interroge les personnes ayant été en contact rapproché avec un cas actif confirmé au cours des deux journées précédant l’apparition de symptômes, c. à d. qu’elles ont été à 2 mètres d’une personne pendant plus de 15 minutes, ou qu’elles étaient assises près d’une personne infectée dans l’avion (généralement dans un rayon de deux sièges ou de deux rangées). Ces personnes sont susceptibles de se mettre en quarantaine volontaire pendant deux semaines à compter du dernier contact. Les ressortissants étrangers devant se mettre en quarantaine volontaire et ne pouvant pas accéder à un hébergement adapté à la quarantaine seront affectés à un hébergement dans un centre de quarantaine spécialisé sans frais. Veuillez lire les informations sur la quarantaine en Islande.

Et si je préfère la quarantaine volontaire en arrivant en Islande ?

Les personnes préférant se mettre en quarantaine volontaire pendant 14 jours à compter de leur date d’arrivée doivent prendre les dispositions appropriées pour être sûres de respecter les directives de quarantaine volontaire. Veuillez lire les informations sur la quarantaine en Islande ici: https://www.covid.is/categories/how-doesquarantine-work.

Afin de garantir l’application des exigences de quarantaine ou d’isolement, veuillez noter que toute infraction est passible d’amendes ou d’actions coercitives de la part des autorités compétentes.

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

Dois-je rester autour de la capitale en attendant les résultats du test ?

Non, vous pouvez commencer votre voyage. Vous serez contacté si votre test est positif. Les résultats négatifs seront envoyés via l’appli de traçage Rakning C-19, ou par SMS.

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

Comment puis-je voyager de l’aéroport/du port ?

Les passagers organisent leur propre transfert de l’aéroport ou du port. Les services de navettes, transports publics, locations de voiture et taxis sont tous opérationnels, tout comme la plupart des excursions. Les passagers doivent adopter des gestes barrières pour se protéger et protéger leur entourage de toute infection. Les consignes de sécurité sont aussi de mise dans les bus et pour les conducteurs.

Où aller en attendant les résultats ? Qu’ai-je le droit de faire pendant que j’attends ?

Les passagers ne seront pas obligés de se mettre en quarantaine volontaire en attendant de recevoir les résultats de leur test, mais doivent adopter des gestes barrières pour se protéger et protéger leur entourage de toute infection. Après leur dépistage au point d’entrée, les passagers pourront poursuivre leur voyage comme prévu et se rendre à leur hébergement en attendant leurs résultats.

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

Combien de temps dois-je attendre les résultats et comment les recevrai-je ?

Les passagers peuvent s’attendre à recevoir les résultats de leur test sous 24 heures, en général le jour même, ou le lendemain de leur arrivée pour les personnes arrivant après 17h. Les passagers seront avertis de leur résultat via l’appli Rakning C-19 ou par SMS. Les passagers ayant un test positif seront avertis par un coup de fil. Pour être sûrs de recevoir leurs résultats de test, les passagers doivent fournir des coordonnées fiables sur leurs fiches de préenregistrement.

Combien de temps prend le test ?

Le temps d’attente est d’environ une heure pour les tests effectués à l’aéroport de Keflavik, mais peut être un peu plus long pendant les heures de pointe. Ce temps peut varier dans d’autres aéroports et ports, où les voyageurs seront testés dans des centres de soin locaux.  

Après le dépistage, les passagers peuvent rejoindre l’adresse indiquée sur leur fiche de préenregistrement. Les passagers ne seront pas obligés de se mettre en quarantaine volontaire en attendant de recevoir les résultats de leur test, mais devront adopter des gestes barrières pour se protéger et protéger leur entourage de toute infection.

Les passagers peuvent s’attendre à recevoir les résultats de leur test sous 24 heures, en général le jour même, ou le lendemain de leur arrivée pour les personnes arrivant après 17h. Les passagers seront avertis de leur résultat via l’appli Rakning C-19 ou par SMS. Les passagers ayant un test positif seront avertis par un coup de fil. Pour être sûrs de recevoir leurs résultats de test, les passagers doivent fournir des coordonnées fiables sur leurs fiches de préenregistrement.

Les enfants seront-ils testés ?

Les enfants nés en 2005 ou après sont dispensés de ce test.

Combien cela coûtera-t-il de se faire tester à la frontière ?

Les tests virologiques (RT-PCR) seront gratuits à l’arrivée dès le 15 juin. À partir du 1er juillet, les passagers seront facturés 9 000 ISK par test payé lors du préenregistrement, ou ISK 11 000 à l’arrivée, sans dépasser 22 000 ISK par personne pour une période de 30 jours. Les enfants nés en 2005 ou après sont dispensés de ce test.

De quel type de test s’agit-il et comment se passe-t-il ?

Il s’agit de tests RT-PCR, ou réaction en chaîne par polymérase, une méthode bien connue et à faible risque pour diagnostiquer les infections par virus. Ces tests permettent aux médecins d’utiliser de petits échantillons du virus pour établir un diagnostic. Un test RT-PCR négatif n’écarte en aucun cas la possibilité d’une infection au COVID-19 chez les personnes asymptomatiques.  

Le test RT-PCR s’effectue en prélevant un échantillon dans le nez et/ou la bouche. Un écouvillon long est inséré dans le nez [et la bouche] pour prélever un spécimen des muqueuses respiratoires. Ce geste peut entraîner un léger malaise.  

Les échantillons sont analysés dans un laboratoire de Reykjavik. Le temps d’attente peut être un peu plus long pour les passagers arrivant dans un aéroport ou un port autre que Keflavik ou Reykjavik.

Dois-je être testé à l’arrivée ?

Non, cela n’est pas obligatoire. Si vous préférez vous mettre en quarantaine pendant 14 jours, vous n’aurez pas besoin d’être testé. Les personnes préférant se mettre en quarantaine volontaire à l’arrivée en Islande doivent organiser leur propre hébergement et veiller à suivre toutes les consignes de quarantaine. Vous trouverez toutes les exigences concernant la quarantaine sur https://www.covid.is/categories/how-doesquarantine-work.  

Pour garantir l’application des exigences de quarantaine ou d’isolement, veuillez noter que toute infraction est passible d’amendes ou d’actions coercitives de la part des autorités compétentes.

Quelle est la procédure de dépistage ?

Les tests virologiques (RT-PCR) seront gratuits à l’arrivée dès le 15 juin. À partir du 1er juillet, les passagers seront facturés 9 000 ISK par test payé lors du préenregistrement, ou ISK 11 000 à l’arrivée, sans dépasser 22 000 ISK par personne pour une période de 30 jours. Les enfants nés en 2005 ou après sont dispensés de ce test.

Après le dépistage, les passagers pourront rejoindre l’adresse indiquée sur leur fiche de préenregistrement. Les passagers ne seront pas obligés de se mettre en quarantaine volontaire en attendant les résultats de leur test, mais devront toutefois adopter des gestes barrières pour se protéger et protéger leur entourage de toute infection. Les passagers peuvent s’attendre à recevoir les résultats de leur test sous 24 heures, en général le jour même, ou le lendemain de leur arrivée pour les personnes arrivant après 17h. Les passagers seront avertis de leur résultat via l’appli Rakning C-19 ou par SMS. Les passagers ayant un test positif seront avertis par un coup de fil. Pour être sûrs de recevoir leurs résultats de test, les passagers doivent fournir des coordonnées fiables sur leurs fiches de préenregistrement.

Comment me rendre à l’aéroport et en partir ?

Vous pourrez vous rendre à l’aéroport et en partir comme vous le feriez d’habitude, par exemple, en bus, en taxi, ou en voiture de location. Les personnes en quarantaine ne pourront toutefois pas utiliser les transports publics, mais pourront louer une voiture.

Puis-je être testé à tous les points d’entrée ?

Les tests seront disponibles à l’aéroport de Keflavik et à Seydisfjordur (pour les passagers arrivant par voie maritime sur la Smyril Line) pour les passagers souhaitant être testés au moment de leur arrivée en Islande. Les passagers arrivant dans d’autres aéroports (Reykjavik, Akureyri, Egilsstadir) ou ports internationaux seront testés dans un centre de santé local. Le processus de préenregistrement facilitera le dépistage et raccourcira le temps d’attente pour les passagers.

L’arrivée en Islande : quelles sont les règles ?

La fiche de préenregistrement informe les passagers sur les conditions d’entrée en Islande. Les passagers peuvent choisir de se faire tester via un test de dépistage du COVID-19 à leur arrivée, ou se mettre en quarantaine volontaire pendant deux semaines. Les enfants nés en 2005 et après sont dispensés de ces mesures, tout comme ceux ayant séjourné en-dehors des zones à risque élevé pendant 14 jours avant leur arrivée. Les équipages d’avions et de navires de transport résidant en Islande sont également dispensés de ces mesures. À date, les autorités sanitaires islandaises n’acceptent aucun justificatif de résultats de tests. Les personnes ayant reçu un diagnostic confirmé de COVID-19 en Islande sont dispensées de quarantaine lorsqu’elles rentrent de voyage à l’étranger.

En arrivant en Islande, vous aurez deux choix :  

• Rester en quarantaine pendant 14 jours

• Vous soumettre au dépistage du coronavirus lors de votre arrivée en Islande.

Les nouvelles mesures de sécurité auront-elles une incidence sur le traitement de mes bagages ou sur l’aide dont j’ai besoin ?

Non, tous les services de l’aéroport de Keflavik restent les mêmes. Nous encourageons les voyageurs à vérifier les informations de leur compagnie aérienne en cas de changements concernant le traitement de leurs bagages et/ou les franchises. Il en est de même pour les vols nationaux.

Comment la sécurité est-elle assurée à l’aéroport de Keflavik, dans les aéroports nationaux et à bord des avions ?

Des mesures de santé et de sécurité sont appliquées dans tous les aéroports islandais, qu’ils soient internationaux ou nationaux.  

L’aéroport de Keflavik et les aéroports nationaux islandais sont nettoyés de façon régulière. Les kiosques, comptoirs d’enregistrement, poignées de porte, mains courantes et autres points de contact sont désinfectés plusieurs fois par jour. Du désinfectant pour les mains est disponible à plusieurs endroits dans l’aérogare. L’aéroport de Keflavik fournit des informations concernant les mesures liées au COVID-19. Pour tout complément d'information concernant votre vol ou les précautions à prendre, veuillez contacter votre compagnie aérienne ou vous rendre sur le site Internet de l’aéroport.

Quelles sont les mesures de contrôle de sécurité sanitaire aux frontières ?

La fiche de préenregistrement informe les passagers sur les conditions d’entrée en Islande. Les passagers peuvent choisir d'être testés via un test de dépistage virologique (RT-PCR) du COVID-19 à leur arrivée, ou de se mettre en quarantaine volontaire pendant deux semaines. Les enfants nés après 2005 sont dispensés de ces mesures, tout comme ceux ayant séjourné en-dehors des zones à risque élevé pendant 14 jours avant leur arrivée. Les équipages d’avions et de navires de transport résidant en Islande sont également dispensés de ces mesures. À date, les autorités sanitaires islandaises n’acceptent aucun justificatif de résultats de tests. Les personnes ayant reçu un diagnostic confirmé de COVID-19 en Islande sont dispensées de quarantaine lorsqu’elles rentrent de voyage à l’étranger.

Quelles mesures ont été prises pour garantir la sécurité des hôtels, magasins, restaurants et des transports ?

Les hôtels, restaurants et transports publics suivent les directives et les procédures officielles suivantes. Elles comprennent, sans s’y limiter :  

• L’accès à du gel hydroalcoolique

• La communication des informations pertinentes concernant les mesures prises afin de garantir la sécurité de leurs visiteurs et de leurs employés.

• La garantie d'une bonne ventilation

• La désinfection des surfaces

Et si je tombe malade en quarantaine ?

Les personnes qui tomberaient malades ou pensant présenter des symptômes du COVID-19 peuvent appeler l’assistance téléphonique par le biais de l’appli Rakning C-19, le portail d’informations www.covid.is, via le portail national de santé Heilsuvera, en composant le 1700 ou en composant le +354 544 4113 depuis une ligne étrangère. Nous encourageons tous les voyageurs à maintenir une distance de 2 mètres autant que possible. La distanciation sociale est un élément important des mesures barrières. Toute personne souhaitant maintenir cette distance de protection est autorisée à le faire.

Me renverra-t-on chez moi en cas de test positif ?

Me renverra-t-on chez moi en cas de test positif ?

Non. Vous n’avez pas le droit de voyager si vous êtes infecté.

Au cas où un passager recevrait un test positif, il est possible qu’on lui demande de se soumettre à d’autres dépistages pour déterminer s'il est en phase active d’infection ou pas. Dans le cas d’une infection active, le passager devra s’isoler. Les ressortissants étrangers devant s’isoler et ne pouvant pas accéder à un hébergement adapté à la quarantaine seront affectés à un hébergement dans un centre de quarantaine spécialisé sans frais. Les personnes infectées devront communiquer des informations à l’équipe de traçage des contacts concernant les personnes avec lesquelles elles auront été en contact étroit deux jours avant l’apparition de leurs symptômes. Vous trouverez davantage de renseignements sur les exigences relatives à l’isolement ici.

Le suivi médical est-il payant en cas de test positif ?

Les examens médicaux, traitements, ou la surveillance médicale des maladies soumises à déclaration, y compris le COVID-19, ne sont pas à la charge des patients. Ceci ne concerne pas le test virologique RT-PCR pour le dépistage du COVID-19.

Puis-je passer ma quarantaine volontaire à l’hôtel ?

Les passagers peuvent discuter de la possibilité d’être en quarantaine volontaire avec leur hôtel. En cas de quarantaine obligatoire, l’équipe de traçage des contacts du département de Protection civile et de gestion des urgences vous contactera.

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

Quelles sont les exigences relatives à la quarantaine de deux semaines ?

Toutes les exigences relatives à la quarantaine sont disponibles sur https://www.covid.is/categories/how-does-quarantine-work. Veuillez noter que toute infraction est passible d’amendes ou d’actions coercitives de la part des autorités compétentes.

Pourquoi les masques faciaux ne sont-ils pas obligatoires en Islande ?

Les autorités islandaises ne conseillent pas un port généralisé des masques faciaux pour les personnes en bonne santé et le port de masque facial est très rare en Islande.

Les masques sont présumés ne présenter qu’un faible intérêt dans les environnements comme l’Islande, où d’autres efforts ciblés sont déployés pour minimiser les risques de transmission et où la densité démographique est faible. En outre, le port du masque peut avoir d’importants inconvénients et peut parfois faire plus de mal que de bien.

Les recommandations des autorités islandaises s’alignent aux directives de l’OMS dans un environnement comme celui de l’Islande.

Il convient de souligner que les personnes présentant des symptômes du COVID-19 doivent se mettre en quarantaine volontaire et appeler le 1700 (ou le +354 544 4113 si vous appelez d’un téléphone non islandais).

Dois-je porter des gants ou un masque ?

En Islande, vous n’êtes pas obligé de porter des gants ou un masque facial. Le lavage et la désinfection des mains sont les règles d’hygiène les plus importantes. Nous conseillons aussi de respecter une distanciation sociale de 2 mètres autant que possible.  Merci de respecter les directives établies par les endroits que vous visiterez pendant votre séjour.

Les mesures de sécurité officielles sont susceptibles de changer pendant mon séjour en Islande. Où trouver des informations à jour sur les politiques ?

Le site Web www.covid.is/english fournit des informations à jour concernant les mesures liées au COVID-19 en Islande.

www.safetravel.is fournit des informations concernant d’autres mesures de sécurité, ainsi que des conseils pour voyager en toute sécurité en Islande.

Que faire si je tombe malade pendant mon séjour en Islande ?

Si vous présentez des symptômes pouvant être attribués au COVID-19, par ex. : fièvre, toux, douleurs musculaires, symptômes du rhume ou mal de gorge, nous vous conseillons d’appeler votre médecin en lui faisant par de vos symptômes. Si vous êtes en Islande, appelez le 1700 (les numéros étrangers devront composer le +354-544-4113). En cas d’urgence, composez le 112.

Qui assure le suivi des directives de sécurité sanitaire dans les commerces, etc. ?

Les règles de sécurité sanitaire font l’objet d’une surveillance constante et sont appliquées par plusieurs départements sanitaires à travers le pays. L’Épidémiologiste en chef suit la situation en collaboration avec la Direction générale de la santé et le Département de la protection civile et de la gestion des urgences.

Des restrictions sont-elles mises en place pour les attractions, par exemple un nombre maximum de personnes sur un site à la fois ?

Oui, actuellement, pas plus de 200 personnes peuvent se rassembler à la fois dans un lieu public ou privé. Cela signifie que les lieux de travail, les lieux publics, les théâtres, etc. doivent prendre des mesures particulières.  La règle de distanciation sociale de deux mètres est facultative, mais est conseillée. L’Islande a très bien mené sa lutte contre le COVID-19 grâce à des mesures ciblées.  Depuis le 25 mai 2020, les restrictions sont progressivement assouplies. Il est néanmoins important de rester vigilant au cours des semaines et des mois à venir et de réévaluer la situation avant de passer à la prochaine étape.

Appli de traçage Rakning C-19

Rejoignez l’équipe de traçage !

Le traçage de la contagion est l'affaire de tous

L’application de traçage des contacts Rakning C-19 est une ressource importante dans le dispositif de réponse au COVID-19. Cette appli permet d’analyser les trajets et de retracer les déplacements des personnes par rapport à d’autres personnes en cas d’infection ou d’infection soupçonnée.

Plus nous serons nombreux à télécharger l’appli, plus les informations en découlant seront utiles. Rakning C-19 est disponible sur les appareils fonctionnant sous Android et sous iOS, et est ouverte à tous les utilisateurs.

Soyez un maillon fort de la chaîne !

Nous faisons tous partie de l’équipe islandaise de protection civile et de gestion des urgences.

Comment l’appli fonctionne-t-elle ?

Au moment d’installer l’appli, on vous demandera de saisir votre numéro de portable. Vous recevrez alors un SMS comportant un code à six chiffres qu’il vous faudra saisir dans l’appli. Dès que vous êtes inscrit, votre numéro est enregistré dans la base de données de l’application, qui est stockée sur des serveurs sécurisés hébergés par Sensa.

Une fois que c’est fait, une fenêtre nouvelle s’ouvre et vous demande votre accord pour que l’appli puisse accéder aux données de localisation de votre téléphone. Pour que l’appli puisse fonctionner, vous devez l’autoriser à toujours pouvoir accéder aux données de localisation de votre téléphone.

Une fois qu’elle a été paramétrée, l’application reste active en arrière-plan et enregistre l’emplacement de votre téléphone plusieurs fois par heure. Les données sont uniquement stockées sur votre téléphone. Personne ne peut y accéder. Seules les données des 14 derniers jours y sont stockés. Les données plus anciennes sont supprimées.

Si vous êtes testé positif au COVID-19, l’équipe de traçage des contacts du Départment de protection civile et de gestion des urgences vous demandera de partager vos données avec elle à travers l’appli. Pour accepter, saisissez votre numéro d’identification nationale et appuyez sur le bouton sur l’écran. Ce numéro d’identification est alors comparé au numéro auquel la demande a été envoyée. Vos données ne sont envoyées que si les deux numéros sont identiques.

Les personnes n’ayant pas de numéro d’identification islandaise n’ont pas besoin de saisir de numéro.

Si vous consentez aux conditions, vos données sont envoyées de façon sécurisée à la base de données de l’équipe de traçage des contacts.

L’équipe pourra alors utiliser vos données de localisation et les échanges qu’elle aura eus avec vous afin d'identifier les personnes et les endroits ayant pu être exposés au virus.

Dois-je me préenregistrer à nouveau ou devrai-je payer une seconde fois dans le cas où le jour de mon arrivée est modifié avant mon départ ?

Dans le cas où vos dates de séjour seraient amenées à êtremodifiées, il ne vous sera pas demandé ni de vous préenregistrer à nouveau nide payer des frais supplémentaires. Le code-barres que vous avez reçu reste valable.

Une agence de voyage peut-elle payer le test PCR de ces clients ?

Veuillez contacter : innheimta@heilsugaeslan.is.

Puis-je me faire rembourser mon test si mon voyage est annulé ?

Si vous souhaitez vous faire rembourser suite à l’annulation de votre séjour, veuillez contacter: innheimta@heilsugaeslan.is

Comment payer le dépistage ?

Des frais de dépistage seront appliqués à compter du 1er juillet. Vous devrez les payer au moment de remplir votre fiche de préenregistrement avant votre départ en Islande (https://visit.covid.is) ou aux frontières islandaises. Seuls les paiements par carte sont acceptés. Aucun paiement en espèces.

Dois-je me soumettre à l’isolement si une personne de mon vol a un résultat de test de dépistage du COVID-19 positif ?

Si une personne sur le même vol que vous a un résultat positif de test de dépistage du COVID-19, l’équipe de traçage contactera la personne infectée, ainsi que celles qui étaient assises à côté d’elle. Les personnes qui étaient assises à côté de la personne infectée devront se mettre en quarantaine. Les passagers assis devant et derrière la personne infectée seront aussi contactés. Ces passagers ne seront toutefois pas soumis à la quarantaine. Ceci s’applique pour les vols où tous les passagers doivent porter un masque pendant le vol.

Un voyageur ayant un résultat positif au test de diagnostic du COVID-19 lors de son arrivée en Islande peut-il demander un remboursement des prestations de voyage gâchées s’il est soumis à un isolement ou une quarantaine obligatoire ?

Les personnes ayant un résultat positif au test de diagnostic du COVID-19 ne seront pas renvoyées, mais devront se soumettre à un isolement obligatoire en Islande. Il peut en être de même pour les personnes qui étaient assises à côté d’une personne infectée au cours du vol, qui devront aussi se mettre en quarantaine.

Les voyageurs ayant réservé un hébergement ou des divertissements remboursables jusqu’à une date donnée devraient être remboursés si ce remboursement est demandé avant la date indiquée.

Il se peut qu’un voyageur soit dans l’obligation d’annuler un hébergement/un divertissement prévu le jour de son arrivée. Un remboursement n’est pas garanti si les conditions d’annulation exigent un préavis de 24 heures.

Les services ne seront pas remboursables si le voyageur utilise déjà l’hébergement/le service et si on lui dit par la suite qu’il/elle doit se mettre en isolation ou en quarantaine. Aucun remboursement ne sera possible pour le restant de l’hébergement/des divertissements prévus.

Par conséquent, le voyageur devra de manière générale assumer la perte financière pour tout paiement payé à l’avance si un service ne peut pas être utilisé en raison de l’isolement ou de la quarantaine obligatoire. Cela dépendra des politiques d’annulation de chaque prestataire. Les mesures de prévention des infections en vigueur n’englobent pas les événements imprévisibles pouvant justifier une demande de remboursement de voyage.

Bien que les fournisseurs et prestataires de services ne soient pas dans l’obligation de rembourser les hébergements et/ou les divertissements non utilisés découlant de ce qui précède, dans certains cas, le voyageur pourra demander un remboursement en annulant ou en faisant appel à son assurance de voyages, en fonction de ses conditions.

Nous conseillons aux voyageurs d’examiner leur assurance avant le départ, ainsi que les conditions en vigueur pour les services achetés.

Quelles mesures ont été prises pour garantir la sécurité des hôtels, magasins, restaurants et des transports ?

Les hôtels, restaurants et transports publics suivent les directives et les procédures officielles suivantes. Elles comprennent, sans s’y limiter :  

• L’accès à du gel hydroalcoolique

• La communication des informations pertinentes concernant les mesures prises afin de garantir la sécurité de leurs visiteurs et de leurs employés.

• La garantie d'une bonne ventilation

• La désinfection des surfaces

Et si je tombe malade en quarantaine ?

Les personnes qui tomberaient malades ou pensant présenter des symptômes du COVID-19 peuvent appeler l’assistance téléphonique par le biais de l’appli Rakning C-19, le portail d’informations www.covid.is, via le portail national de santé Heilsuvera, en composant le 1700 ou en composant le +354 544 4113 depuis une ligne étrangère. Nous encourageons tous les voyageurs à maintenir une distance de 2 mètres autant que possible. La distanciation sociale est un élément important des mesures barrières. Toute personne souhaitant maintenir cette distance de protection est autorisée à le faire.

Me renverra-t-on chez moi en cas de test positif ?

Me renverra-t-on chez moi en cas de test positif ?

Non. Vous n’avez pas le droit de voyager si vous êtes infecté.

Au cas où un passager recevrait un test positif, il est possible qu’on lui demande de se soumettre à d’autres dépistages pour déterminer s'il est en phase active d’infection ou pas. Dans le cas d’une infection active, le passager devra s’isoler. Les ressortissants étrangers devant s’isoler et ne pouvant pas accéder à un hébergement adapté à la quarantaine seront affectés à un hébergement dans un centre de quarantaine spécialisé sans frais. Les personnes infectées devront communiquer des informations à l’équipe de traçage des contacts concernant les personnes avec lesquelles elles auront été en contact étroit deux jours avant l’apparition de leurs symptômes. Vous trouverez davantage de renseignements sur les exigences relatives à l’isolement ici.

Le suivi médical est-il payant en cas de test positif ?

Les examens médicaux, traitements, ou la surveillance médicale des maladies soumises à déclaration, y compris le COVID-19, ne sont pas à la charge des patients. Ceci ne concerne pas le test virologique RT-PCR pour le dépistage du COVID-19.

Puis-je passer ma quarantaine volontaire à l’hôtel ?

Les passagers peuvent discuter de la possibilité d’être en quarantaine volontaire avec leur hôtel. En cas de quarantaine obligatoire, l’équipe de traçage des contacts du département de Protection civile et de gestion des urgences vous contactera.

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

Quelles sont les exigences relatives à la quarantaine de deux semaines ?

Toutes les exigences relatives à la quarantaine sont disponibles sur https://www.covid.is/categories/how-does-quarantine-work. Veuillez noter que toute infraction est passible d’amendes ou d’actions coercitives de la part des autorités compétentes.

Pourquoi les masques faciaux ne sont-ils pas obligatoires en Islande ?

Les autorités islandaises ne conseillent pas un port généralisé des masques faciaux pour les personnes en bonne santé et le port de masque facial est très rare en Islande.

Les masques sont présumés ne présenter qu’un faible intérêt dans les environnements comme l’Islande, où d’autres efforts ciblés sont déployés pour minimiser les risques de transmission et où la densité démographique est faible. En outre, le port du masque peut avoir d’importants inconvénients et peut parfois faire plus de mal que de bien.

Les recommandations des autorités islandaises s’alignent aux directives de l’OMS dans un environnement comme celui de l’Islande.

Il convient de souligner que les personnes présentant des symptômes du COVID-19 doivent se mettre en quarantaine volontaire et appeler le 1700 (ou le +354 544 4113 si vous appelez d’un téléphone non islandais).

Dois-je porter des gants ou un masque ?

En Islande, vous n’êtes pas obligé de porter des gants ou un masque facial. Le lavage et la désinfection des mains sont les règles d’hygiène les plus importantes. Nous conseillons aussi de respecter une distanciation sociale de 2 mètres autant que possible.  Merci de respecter les directives établies par les endroits que vous visiterez pendant votre séjour.

Les mesures de sécurité officielles sont susceptibles de changer pendant mon séjour en Islande. Où trouver des informations à jour sur les politiques ?

Le site Web www.covid.is/english fournit des informations à jour concernant les mesures liées au COVID-19 en Islande.

www.safetravel.is fournit des informations concernant d’autres mesures de sécurité, ainsi que des conseils pour voyager en toute sécurité en Islande.

Que faire si je tombe malade pendant mon séjour en Islande ?

Si vous présentez des symptômes pouvant être attribués au COVID-19, par ex. : fièvre, toux, douleurs musculaires, symptômes du rhume ou mal de gorge, nous vous conseillons d’appeler votre médecin en lui faisant par de vos symptômes. Si vous êtes en Islande, appelez le 1700 (les numéros étrangers devront composer le +354-544-4113). En cas d’urgence, composez le 112.

Qui assure le suivi des directives de sécurité sanitaire dans les commerces, etc. ?

Les règles de sécurité sanitaire font l’objet d’une surveillance constante et sont appliquées par plusieurs départements sanitaires à travers le pays. L’Épidémiologiste en chef suit la situation en collaboration avec la Direction générale de la santé et le Département de la protection civile et de la gestion des urgences.

Des restrictions sont-elles mises en place pour les attractions, par exemple un nombre maximum de personnes sur un site à la fois ?

Oui, actuellement, pas plus de 200 personnes peuvent se rassembler à la fois dans un lieu public ou privé. Cela signifie que les lieux de travail, les lieux publics, les théâtres, etc. doivent prendre des mesures particulières.  La règle de distanciation sociale de deux mètres est facultative, mais est conseillée. L’Islande a très bien mené sa lutte contre le COVID-19 grâce à des mesures ciblées.  Depuis le 25 mai 2020, les restrictions sont progressivement assouplies. Il est néanmoins important de rester vigilant au cours des semaines et des mois à venir et de réévaluer la situation avant de passer à la prochaine étape.

Que se passe-t-il si un résultat de test au COVID-19 est positif ?

Au cas où un passager recevrait un test positif, il est possible qu’on lui demande de se soumettre à d’autres dépistages pour déterminer s'il est en phase active d’infection. Dans le cas d’une infection active, le passager devra s’isoler. Les ressortissants étrangers devant s’isoler et ne pouvant pas accéder à un hébergement adapté à la quarantaine seront affectés à un hébergement dans un centre de quarantaine spécialisé sans frais. Les personnes infectées devront communiquer des informations à l’équipe de traçage des contacts concernant les personnes avec lesquelles elles auront été en contact étroit deux jours avant l’apparition de leurs symptômes.  Vous trouverez davantage de renseignements sur les exigences relatives à l’isolement ici : https://www.covid.is/categories/how-does-isolation-work

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

Que se passe-t-il si un membre de mon groupe ou de ma famille reçoit un test positif pour le COVID-19 pendant une quarantaine volontaire obligatoire ?

Si une personne a été exposée à une infection, p. ex., pendant son vol pour l’Islande, un résultat de test négatif ne garantit pas que l’on ne lui demandera pas de se mettre en quarantaine volontaire par la suite. L’équipe de traçage des contacts interroge les personnes ayant été en contact rapproché avec un cas actif confirmé au cours des deux journées précédant l’apparition de symptômes, c. à d. qu’elles ont été à 2 mètres d’une personne pendant plus de 15 minutes, ou qu’elles étaient assises près d’une personne infectée dans l’avion (généralement dans un rayon de deux sièges ou de deux rangées). Ces personnes sont susceptibles de se mettre en quarantaine volontaire pendant deux semaines à compter du dernier contact. Les ressortissants étrangers devant se mettre en quarantaine volontaire et ne pouvant pas accéder à un hébergement adapté à la quarantaine seront affectés à un hébergement dans un centre de quarantaine spécialisé sans frais. Veuillez lire les informations sur la quarantaine en Islande.

Et si je préfère la quarantaine volontaire en arrivant en Islande ?

Les personnes préférant se mettre en quarantaine volontaire pendant 14 jours à compter de leur date d’arrivée doivent prendre les dispositions appropriées pour être sûres de respecter les directives de quarantaine volontaire. Veuillez lire les informations sur la quarantaine en Islande ici: https://www.covid.is/categories/how-doesquarantine-work.

Afin de garantir l’application des exigences de quarantaine ou d’isolement, veuillez noter que toute infraction est passible d’amendes ou d’actions coercitives de la part des autorités compétentes.

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

Dois-je rester autour de la capitale en attendant les résultats du test ?

Non, vous pouvez commencer votre voyage. Vous serez contacté si votre test est positif. Les résultats négatifs seront envoyés via l’appli de traçage Rakning C-19, ou par SMS.

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

Comment puis-je voyager de l’aéroport/du port ?

Les passagers organisent leur propre transfert de l’aéroport ou du port. Les services de navettes, transports publics, locations de voiture et taxis sont tous opérationnels, tout comme la plupart des excursions. Les passagers doivent adopter des gestes barrières pour se protéger et protéger leur entourage de toute infection. Les consignes de sécurité sont aussi de mise dans les bus et pour les conducteurs.

Où aller en attendant les résultats ? Qu’ai-je le droit de faire pendant que j’attends ?

Les passagers ne seront pas obligés de se mettre en quarantaine volontaire en attendant de recevoir les résultats de leur test, mais doivent adopter des gestes barrières pour se protéger et protéger leur entourage de toute infection. Après leur dépistage au point d’entrée, les passagers pourront poursuivre leur voyage comme prévu et se rendre à leur hébergement en attendant leurs résultats.

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

Combien de temps dois-je attendre les résultats et comment les recevrai-je ?

Les passagers peuvent s’attendre à recevoir les résultats de leur test sous 24 heures, en général le jour même, ou le lendemain de leur arrivée pour les personnes arrivant après 17h. Les passagers seront avertis de leur résultat via l’appli Rakning C-19 ou par SMS. Les passagers ayant un test positif seront avertis par un coup de fil. Pour être sûrs de recevoir leurs résultats de test, les passagers doivent fournir des coordonnées fiables sur leurs fiches de préenregistrement.

Combien de temps prend le test ?

Le temps d’attente est d’environ une heure pour les tests effectués à l’aéroport de Keflavik, mais peut être un peu plus long pendant les heures de pointe. Ce temps peut varier dans d’autres aéroports et ports, où les voyageurs seront testés dans des centres de soin locaux.  

Après le dépistage, les passagers peuvent rejoindre l’adresse indiquée sur leur fiche de préenregistrement. Les passagers ne seront pas obligés de se mettre en quarantaine volontaire en attendant de recevoir les résultats de leur test, mais devront adopter des gestes barrières pour se protéger et protéger leur entourage de toute infection.

Les passagers peuvent s’attendre à recevoir les résultats de leur test sous 24 heures, en général le jour même, ou le lendemain de leur arrivée pour les personnes arrivant après 17h. Les passagers seront avertis de leur résultat via l’appli Rakning C-19 ou par SMS. Les passagers ayant un test positif seront avertis par un coup de fil. Pour être sûrs de recevoir leurs résultats de test, les passagers doivent fournir des coordonnées fiables sur leurs fiches de préenregistrement.

Les enfants seront-ils testés ?

Les enfants nés en 2005 ou après sont dispensés de ce test.

Combien cela coûtera-t-il de se faire tester à la frontière ?

Les tests virologiques (RT-PCR) seront gratuits à l’arrivée dès le 15 juin. À partir du 1er juillet, les passagers seront facturés 9 000 ISK par test payé lors du préenregistrement, ou ISK 11 000 à l’arrivée, sans dépasser 22 000 ISK par personne pour une période de 30 jours. Les enfants nés en 2005 ou après sont dispensés de ce test.

De quel type de test s’agit-il et comment se passe-t-il ?

Il s’agit de tests RT-PCR, ou réaction en chaîne par polymérase, une méthode bien connue et à faible risque pour diagnostiquer les infections par virus. Ces tests permettent aux médecins d’utiliser de petits échantillons du virus pour établir un diagnostic. Un test RT-PCR négatif n’écarte en aucun cas la possibilité d’une infection au COVID-19 chez les personnes asymptomatiques.  

Le test RT-PCR s’effectue en prélevant un échantillon dans le nez et/ou la bouche. Un écouvillon long est inséré dans le nez [et la bouche] pour prélever un spécimen des muqueuses respiratoires. Ce geste peut entraîner un léger malaise.  

Les échantillons sont analysés dans un laboratoire de Reykjavik. Le temps d’attente peut être un peu plus long pour les passagers arrivant dans un aéroport ou un port autre que Keflavik ou Reykjavik.

Dois-je être testé à l’arrivée ?

Non, cela n’est pas obligatoire. Si vous préférez vous mettre en quarantaine pendant 14 jours, vous n’aurez pas besoin d’être testé. Les personnes préférant se mettre en quarantaine volontaire à l’arrivée en Islande doivent organiser leur propre hébergement et veiller à suivre toutes les consignes de quarantaine. Vous trouverez toutes les exigences concernant la quarantaine sur https://www.covid.is/categories/how-doesquarantine-work.  

Pour garantir l’application des exigences de quarantaine ou d’isolement, veuillez noter que toute infraction est passible d’amendes ou d’actions coercitives de la part des autorités compétentes.

Quelle est la procédure de dépistage ?

Les tests virologiques (RT-PCR) seront gratuits à l’arrivée dès le 15 juin. À partir du 1er juillet, les passagers seront facturés 9 000 ISK par test payé lors du préenregistrement, ou ISK 11 000 à l’arrivée, sans dépasser 22 000 ISK par personne pour une période de 30 jours. Les enfants nés en 2005 ou après sont dispensés de ce test.

Après le dépistage, les passagers pourront rejoindre l’adresse indiquée sur leur fiche de préenregistrement. Les passagers ne seront pas obligés de se mettre en quarantaine volontaire en attendant les résultats de leur test, mais devront toutefois adopter des gestes barrières pour se protéger et protéger leur entourage de toute infection. Les passagers peuvent s’attendre à recevoir les résultats de leur test sous 24 heures, en général le jour même, ou le lendemain de leur arrivée pour les personnes arrivant après 17h. Les passagers seront avertis de leur résultat via l’appli Rakning C-19 ou par SMS. Les passagers ayant un test positif seront avertis par un coup de fil. Pour être sûrs de recevoir leurs résultats de test, les passagers doivent fournir des coordonnées fiables sur leurs fiches de préenregistrement.

Comment me rendre à l’aéroport et en partir ?

Vous pourrez vous rendre à l’aéroport et en partir comme vous le feriez d’habitude, par exemple, en bus, en taxi, ou en voiture de location. Les personnes en quarantaine ne pourront toutefois pas utiliser les transports publics, mais pourront louer une voiture.

Puis-je être testé à tous les points d’entrée ?

Les tests seront disponibles à l’aéroport de Keflavik et à Seydisfjordur (pour les passagers arrivant par voie maritime sur la Smyril Line) pour les passagers souhaitant être testés au moment de leur arrivée en Islande. Les passagers arrivant dans d’autres aéroports (Reykjavik, Akureyri, Egilsstadir) ou ports internationaux seront testés dans un centre de santé local. Le processus de préenregistrement facilitera le dépistage et raccourcira le temps d’attente pour les passagers.

L’arrivée en Islande : quelles sont les règles ?

La fiche de préenregistrement informe les passagers sur les conditions d’entrée en Islande. Les passagers peuvent choisir de se faire tester via un test de dépistage du COVID-19 à leur arrivée, ou se mettre en quarantaine volontaire pendant deux semaines. Les enfants nés en 2005 et après sont dispensés de ces mesures, tout comme ceux ayant séjourné en-dehors des zones à risque élevé pendant 14 jours avant leur arrivée. Les équipages d’avions et de navires de transport résidant en Islande sont également dispensés de ces mesures. À date, les autorités sanitaires islandaises n’acceptent aucun justificatif de résultats de tests. Les personnes ayant reçu un diagnostic confirmé de COVID-19 en Islande sont dispensées de quarantaine lorsqu’elles rentrent de voyage à l’étranger.

En arrivant en Islande, vous aurez deux choix :  

• Rester en quarantaine pendant 14 jours

• Vous soumettre au dépistage du coronavirus lors de votre arrivée en Islande.

Les nouvelles mesures de sécurité auront-elles une incidence sur le traitement de mes bagages ou sur l’aide dont j’ai besoin ?

Non, tous les services de l’aéroport de Keflavik restent les mêmes. Nous encourageons les voyageurs à vérifier les informations de leur compagnie aérienne en cas de changements concernant le traitement de leurs bagages et/ou les franchises. Il en est de même pour les vols nationaux.

Comment la sécurité est-elle assurée à l’aéroport de Keflavik, dans les aéroports nationaux et à bord des avions ?

Des mesures de santé et de sécurité sont appliquées dans tous les aéroports islandais, qu’ils soient internationaux ou nationaux.  

L’aéroport de Keflavik et les aéroports nationaux islandais sont nettoyés de façon régulière. Les kiosques, comptoirs d’enregistrement, poignées de porte, mains courantes et autres points de contact sont désinfectés plusieurs fois par jour. Du désinfectant pour les mains est disponible à plusieurs endroits dans l’aérogare. L’aéroport de Keflavik fournit des informations concernant les mesures liées au COVID-19. Pour tout complément d'information concernant votre vol ou les précautions à prendre, veuillez contacter votre compagnie aérienne ou vous rendre sur le site Internet de l’aéroport.

Quelles sont les mesures de contrôle de sécurité sanitaire aux frontières ?

La fiche de préenregistrement informe les passagers sur les conditions d’entrée en Islande. Les passagers peuvent choisir d'être testés via un test de dépistage virologique (RT-PCR) du COVID-19 à leur arrivée, ou de se mettre en quarantaine volontaire pendant deux semaines. Les enfants nés après 2005 sont dispensés de ces mesures, tout comme ceux ayant séjourné en-dehors des zones à risque élevé pendant 14 jours avant leur arrivée. Les équipages d’avions et de navires de transport résidant en Islande sont également dispensés de ces mesures. À date, les autorités sanitaires islandaises n’acceptent aucun justificatif de résultats de tests. Les personnes ayant reçu un diagnostic confirmé de COVID-19 en Islande sont dispensées de quarantaine lorsqu’elles rentrent de voyage à l’étranger.

Que faire si je tombe malade pendant mon vol pour l’Islande ?

Les membres d’équipage ont reçu une formation spéciale pour gérer les situations où un passager tomberait malade en cours de vol. Veuillez informer un membre d’équipage pour obtenir de l’aide.

Quelles sont les directives concernant la santé et la sécurité des passagers aériens, du personnel de l’aviation, dans les ports et les navires ?

Les directives concernant les mesures de sécurité sanitaire sont actualisées conformément au Protocole de sécurité sanitaire, Directives opérationnelles pour la gestion des passagers aériens et du personnel de l’aviation liée à la pandémie de COVID-19 de l’EASA (Agence européenne de la sécurité aérienne) et de l’ECDC (Centre européen de prévention et contrôle des maladies) sur le COVID-19. Les passagers seront tenus de respecter ces directives. Des directives similaires, spécifiques aux ports et aux navires, sont en cours de préparation. Ces informations seront disponibles sur www.covid.is.

Quelles règles sanitaires seront mises en œuvre pendant mon vol vers l’Islande ?

Les règles sur la santé et la sécurité varient selon les aéroports et les compagnies aériennes, mais les directives en matière de mesures de sécurité sanitaire sont en train d’être actualisées conformément au Protocole de sécurité sanitaire, Directives opérationnelles pour la gestion des passagers aériens et du personnel de l’aviation liée à la pandémie de COVID-19 de l’EASA (Agence européenne de la sécurité aérienne) et de l’ECDC (Centre européen de prévention et contrôle des maladies) sur le COVID-19. Nous vous remercions d’accorder une attention particulière aux règles où que vous voyagiez et de contacter votre compagnie aérienne ou les aéroports que vous empruntez pour plus d’informations. Les passagers seront tenus de respecter ces directives.

Que dois-je savoir concernant mon séjour en Islande ?

Tous les voyageurs sont encouragés à adopter des mesures barrières pour se protéger et protéger leur entourage, notamment en se lavant fréquemment les mains, en utilisant des désinfectants, en respectant une distanciation sociale de deux mètres, ainsi que les réglementations de sécurité sanitaire en place. Les tests RT-PCR n’écartent en aucun cas la possibilité d’une infection au COVID-19 chez les personnes asymptomatiques.

Les voyageurs sont encouragés à télécharger et à utiliser l’appli consacrée au COVID-19, Rakning C-19. Cette appli contient des informations sur le COVID-19, notamment pour contacter les services de santé. Ils sont aussi encouragés à suivre les informations publiées sur le portail www.covid.is consacré au COVID-19, qui comporte les informations les plus récentes, ainsi que des annonces importantes dans plusieurs langues à l’attention des touristes.

Nous encourageons les touristes à surveiller leur état de santé. Les personnes qui tomberaient malades ou pensant présenter des symptômes du COVID-19 peuvent appeler l’assistance téléphonique par le biais de l’appli Rakning C-19, le portail d’informations www.covid.is/english, via le portail national de santé Heilsuvera, en composant le 1700 ou en composant le +354 544 4113 depuis une ligne étrangère. Nous encourageons tous les voyageurs à maintenir une distance de 2 mètres autant que possible. La distanciation sociale est un élément important des mesures barrières. Toute personne souhaitant maintenir cette distance de protection est autorisée à le faire.

Le gouvernement a-t-il imposé des modifications temporaires ou permanentes en matière de visas ou de restrictions des entrées ?

Les frontières islandaises sont actuellement ouvertes aux pays de l’EEE, de l’UE, de l’espace Schengen, et de l’AELE. Des restrictions à l’entrée s’appliquent aux autres ressortissants étrangers, avec quelques exemptions.

L’Islande continuera de mettre en œuvre les restrictions de voyage imposées dans l’espace Schengen, qui doivent actuellement rester en place jusqu’au 15 juin 2020. Ces restrictions sont susceptibles d’être prolongées jusqu’au 1er juillet 2020, mais n’ont pas encore été décidées par les États membres de l’espace Schengen. Tant que ces restrictions sont en place, les ressortissants étrangers n’appartenant pas à l’UE/l’EEE, l’AELE, ou le R.-U., ne sont généralement pas autorisés à entrer en Islande.

Comment l’Islande va-t-elle assurer la sécurité / minimiser le risque d’infection ?

À compter du 15 juin 2020, le gouvernement islandais offre à tous les voyageurs internationaux la possibilité de se soumettre à un dépistage du COVID-19 au lieu de se mettre en quarantaine pendant deux semaines.  L’Épidémiologiste en chef suivra l’opération en collaboration avec le service de santé et deCode Genetics, une société ayant effectué le dépistage à grande échelle du COVID-19 de la population islandaise. En outre, la police continuera à jouer un rôle important en matière de contrôle et de dépistage aux frontières, mais aussi dans le cadre de mesures de protection civile telles que les efforts de traçage des contacts.  

L’Islande continuera :

• le dépistage

• de faire respecter l’isolement des personnes infectées et la quarantaine des personnes exposées

• d’offrir des soins de santé à distance pour les infections légères

• de limiter les rassemblements publics et privés (actuellement 200 personnes max.)

• d’encourager la règle de distanciation sociale facultative de 2 mètres

• d’adhérer à des mesures de santé et de sécurité

• d’informer le public sur les mesures à prendre dans la lutte contre le COVID-19.  

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

Pourquoi l’Islande assouplit-elle ses restrictions sur les arrivées internationales à la mi-juin ?

Le gouvernement islandais anticipe de commencer à assouplir ses restrictions sur les arrivées internationales au plus tard le 15 juin 2020. Cette étape fait partie des mesures gouvernementales sur l’assouplissement des restrictions sur les rassemblements, qui permet aussi aux commerces, aux restaurants et aux bars de reprendre une activité normale.  

Cette décision s'aligne sur les recommandations de l’Épidémiologiste en chef islandais. Tout au long de la pandémie, l’Islande a souhaité adopter des mesures modérées mais ciblées, en fonction des meilleures informations disponibles. Les règles concernant les déplacements et le dépistage en Islande s’appliquent tant aux visiteurs qu’aux Islandais revenant de l’étranger.

Est-il dangereux de voyager en Islande à cause du COVID-19 ?

L’Islande a très bien réagi face au COVID-19. Elle a réussi à contrôler le virus grâce à un dépistage à grande échelle, au traçage des contacts et à des mesures de quarantaine et d’isolation précoces et étendues. Le gouvernement islandais a progressivement commencé à assouplir les restrictions de façon efficace, tout en permettant aux commerces, aux lieux de divertissement, aux piscines et aux bars et restaurants de rouvrir. Certaines restrictions perdurent, par exemple les rassemblements sont limités à 200 personnes. En outre, la population doit suivre des règles d’hygiène et des pratiques élémentaires de lutte anti-infectieuse et est encouragée à télécharger et à utiliser l’application de traçage des contacts, Rakning C-19, sur leur téléphone. Ensemble, les Islandais et leurs visiteurs répondent à la pandémie de façon responsable, tout en revenant à une vie quotidienne normale.

Faut-il me préenregistrer avant mon départ ?

Les passagers doivent remplir une fiche de préenregistrement (sur www.covid.is) avant leur départ en Islande. Il leur sera demandé de fournir des informations personnelles, ainsi que leurs coordonnées, leurs informations de vol, leurs dates de voyage, et leur(s) adresse(s) pendant leur séjour en Islande. La fiche comporte aussi une déclaration de santé. Les passagers doivent fournir des informations concernant les pays qu’ils ont visités avant leur arrivée et préciser s’ils ont présenté des symptômes du COVID-19, s’ils ont reçu un diagnostic positif au COVID-19 avant leur arrivée, ou s’ils ont été en contact rapproché avec une personne infectée.  

Les passagers sont aussi encouragés à télécharger et à utiliser l’appli consacrée au COVID-19, Rakning C-19. Cette appli contient des informations sur le COVID-19, notamment pour contacter les services de santé en Islande.

Préenregistrez-vous pour votre voyage en Islande ici : https://visit.covid.is/

L’application doit-elle être ouverte pour fonctionner ?

L’appli fonctionne en arrière-plan. Vous n’êtes pas obligé de l’ouvrir pour qu’elle puisse fonctionner et elle est compatible avec vos autres applis.

En revanche, il peut être utile de l’ouvrir brièvement quand vous sortez, car il arrive que l’appli cesse de fonctionner en arrière-plan. En effet, les réglages de batterie de votre portable désactivent parfois les services de localisation pour économiser la batterie.

Comment être sûr que l’appli fonctionne ?

Lorsque l’appli fonctionne, une icône doit apparaître sur votre téléphone, signalant que les services de localisation sont activés.

Si vous ne voyez pas cette icône, il suffit normalement d’ouvrir l’appli une fois pour réactiver les services de localisation.

Qui peut accéder à mes données de localisation ?

Les données de localisation sont uniquement sauvegardées dans votre téléphone. Personne ne peut y accéder. Si l’équipe de traçage des contacts a besoin de votre aide pour tracer une contagion, elle vous demandera de lui envoyer vos données au moyen d’une demande. Si vous acceptez, vos données seront stockées pendant 14 jours dans la base de données de l’équipe de traçage.

Comment puis-je stopper l’enregistrement de mes données de localisation dans mon téléphone ?

Si vous supprimez l’appli de votre téléphone, elle ne fonctionnera plus et aucune donnée de localisation ne sera sauvegardée dans votre téléphone.

Les visiteurs en Islande doivent-ils tous télécharger l’appli de traçage Rakning C-19 ?

Les voyageurs seront encouragés à télécharger et à utiliser l’appli officielle de traçage. Celle-ci est déjà utilisée par environ 40 % de la population islandaise et est gratuite. L’application s’est avérée utile pour tracer la dissémination d’infections. Cette appli permet d’analyser les voyages et de retracer les déplacements des personnes par rapport à ceux d’autres personnes en cas d’infection ou d’infection soupçonnée.  

La collecte de données de l’application adhère aux principes de protection de la vie privée les plus stricts, les données de localisation étant uniquement stockées localement sur l’appareil de l’utilisateur, à moins d’être transmises pour tracer une infection. L’appli est disponible sur l’App Store et sur le Play Store de Google. Plus de renseignements sur https://www.covid.is/app/fr

Comment le gouvernement recueillera-t-il et utilisera-t-il les données extraites par l’application de traçage des contacts ?

La collection de données de l’appli adhère aux principes de protection de la vie privée les plus stricts, les données de localisation étant uniquement stockées localement sur l’appareil de l’utilisateur, à moins d’être transmises pour tracer une infection. Plus de renseignements sur https://www.covid.is/app/fr

You can find more questions and answers related to COVID-19 on the Directorate of Health website.

Back to home page